Vive la Fougasse d'Aigues-Mortes !

07:35 Le Bloog 0 Commentaire(s)



Aigues-Mortes, cité médiévale du sud de la France chargée d'histoire à l'intérieur de ses remparts. Petite ville de camargue qui embrasse des hectares de salins et qui a du engloutir des tonnes et des tonnes de fougasses au fil des ans ! Une brioche glacée au sucre et levée à la fleur d'oranger, chers lecteurs, voici la fameuse fougasse d'Aigues-Mortes.

Aussi célèbre que les bétises de Cambrai ou les galettes du Mont St Michel, la fougasse d'Aigues-Mortes tire son origine étymologique du mot "Fouace" issu du latin "Focus" qui signifie "Foyer" doù ont été tirés les mots "Focacia", puis "Fouace" ou "Fougace".

La légende voudrait que ce soit Rabelais, médecin à la faculté de Montpellier, qui introduit la Fougasse à Aigues-Mortes lorsqu'il assiste en 1538 à la rencontre entre François 1er et Charles Quint, afin de célébrer l'espoir et la paix retrouvée... A l'époque, la fougasse de Rabelais n'était pas à la fleur d'oranger. C'est bien plus tard que l'on retrouve les traces de recettes de fougasse au sucre parfumée à la fleur d'oranger dans divers points des Cévennes, certainement venues des fougasses sucrées de l'Aubrac et de Lozère.


Plus récemment, en 1912, le boulanger Louis Gavens originaire d'un village à côté de Nîmes vint s'installer à Aigues-Mortes. Spécialiste de la fougasse au sucre, il offrait ses services aux habitants du village lors des fêtes de Noël. La tradition voulait que les clients apportent les ingrédients de base et qu'ils repartent gratuitement avec leur fougasse emballée dans un papier journal : "La bonne fougasse qui se mange traditionnellement à Noël est peu épaisse, parfumée avec délicatesse, et d'un teint ambré sans coloration excessive, elle doit mettre en appétit après le gros souper". Tel était la devise de Louis Gavens, qui fut écouté par ses petits enfants qui en 1975, inspirés par l'essor du tourisme à Aigues-Mortes, eurent l'idée de démocratiser la fougasse et d'en fabriquer toute l'année ! Pour ce faire, il fallut standardiser la fabrication tout en gardant la fibre artisanale : temps de repos de la pâte, de la cuisson, respect des températures, dosage des ingrédients et de la fleur d'oranger... Avec toujours quelques ingrédients tenus secrets pour conserver son originalité.

La renommée a fait le reste et la fougasse d'Aigues-Mortes partait parcourir le monde grâce à sa texture et sa saveur unique. Si vous passez du côté des salins en Camargue, faites une halte à l'intérieur des remparts pour déguster cette spécialité que vous trouverez dans toutes les boulangeries et pâtisseries qui se respectent.

Le Bloog





0 commentaires: