Osso Bucco à la Gremolata

07:48 Le Bloog 0 Commentaire(s)




Bonjour tout le monde, 

Pour vous réchauffer, je vous propose un bon plat mijoté qui embaume la maison et régale les papilles.
L’osso-bucco, plat italien très parfumé connu pour ses rouelles de jarret de veau fondantes cuisinées avec leur moelle, sera sublimé d’une Gremolata, soit une combinaison d’aromates agrumes et persil !
Une explosion de saveurs à déguster avec de bonnes « Pasta » !

Personnes : 4
Préparation : 30 min
Cuisson 1H45

Les Bloogrédients :

Osso-bucco :
- 4 tranches de jarret de veau
- 2 branches de céleri
- 5 carottes
- 2 oignons
- 2 gousses d’ail
- 1 bouquet garni thym et laurier
- 70 g de concentré de tomate
- 1 bouillon cube de volaille
- 25 cl de vin blanc
- 3 c.à-S de farine
- 2 g de beurre
- 1 c.à-S d’huile d’olive.

Gremolata :
- 1 bouquet de persil
- 1 citron jaune non traité
- 1 orange non traitée



La préparation du Bloog :

Epluchez les oignons, carottes et ail.
Lavez les branches de céleri.
Hachez les oignons et l’ail.
Coupez en cubes de 1 cm le céleri et les carottes.

Mettez la farine dans une assiette et farinez les tranches de jarret.

Faites chauffer le beurre et l’huile d’olive dans une sauteuse à feu vif. Quand la matière grasse commence à crépiter ajouter le veau, faites dorer sur toutes les faces 10 minutes environ.
Une fois que le veau a pris une belle couleur, sortez-le et réservez.

Dans la même sauteuse, toujours a feu vif, ajoutez un filet d’huile d’olive, et faites revenir l’oignon, l’ail, les carottes, le céleri et le bouquet garni pendant 5 minutes.
Ajoutez le concentré de tomates, assaisonnez de sel et poivre, mélangez. Déglacez au vin blanc en prenant soin de décoller les sucs.
Ajoutez le veau, le cube de bouillon de volaille et recouvrez d’eau à hauteur.
Laissez mijoter à couvert sur feu doux pendant 1h45 en remuant de temps en temps.

Pour la Gremolata, hachez le persil, râpez le zeste de l’orange et du citron puis mélangez l’ensemble.
Ajoutez la moitié de la Gremolata 15 minutes avant la fin de la cuisson, et gardez la moitié restante pour le service.

A la fin de la cuisson goûtez et rectifiez l’assaisonnement.

Servez l’Osso-bucco avec des tagliatelles. Saupoudrez de Gremolata et de parmesan.
Délectez-vous enfin de ce jarret fondant, de cette sauce parfumée et n’oubliez pas la moelle logée discrètement dans l’os troué de chaque rouelle qui donne d’ailleurs son nom au plat.

Buon appetito !

Le Bloog





0 commentaires: